Nam-Bok – Club Avril 2017

Dessinateur : Thierry Martin Scénariste : Thierry Martin

Nam-bok vit dans le Grand Nord. Sa tribu est totalement isolée. Un jour, parti à la chasse au phoque, il se perd dans l’immensité de l’océan.

Longtemps plus tard, il réapparaît, alors que tout le monde le croyait mort. Il raconte alors comment, emporté par une lame jusqu’à un rivage, il fut recueilli par une famille qui le nourrit et lui donna ce qu’on appelle de l’argent. Il raconte encore comment il a été conduit, à travers de grands espaces, par un monstre de fer, nourri avec des pierres et de l’eau et crachant du feu. Il raconte enfin comment il est arrivé à un village, « le plus grand de tous », où « les toits des maisons montaient jusqu’aux étoiles ». Ce sont le train, le paquebot et la ville moderne qu’il a découvert. L’ Amérique ! Son retour annonce celui du progrès technique. De l’autre côté de la mer, la vie est toute autre. Mais, Nam-bok n’aura pas l’écoute des siens. On le dira hâbleur, ne voulant pas accorder crédit à un monde soumis aux machines. Comment dire d’ailleurs les mots de la modernité ? Nam-bok fait peur car il est revenu différent. Il sera exclu par sa communauté.

Une fable intemporelle de Jack London, brillamment réinterprétée par le talent rare de Thierry Martin…

Images : © FUTUROPOLIS / Thierry Martin

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire